Déjâ inscrit ?

Se rappeler

J'ai oublié mon mot de passe

Créer un compte gratuitement

Politique

Le Maroc pourrait livrer des armes au Niger pour luter contre Boko Haram

July, 29/2016 à 16h34

Le Maroc devrait envoyer des armes au Niger pour faire face aux incursions du groupe Boko Haram. L’annonce de cette possible livraison intervient seulement deux jours après la visite en Algérie du chef de la diplomatie nigérienne.

Soldats nigériens (Photo : Issouf Sanogo/AFP) Soldats nigériens (Photo : Issouf Sanogo/AFP)

Avec l’Office chérifien des phosphates (OCP), la lutte contre le terrorisme est une des cartes dont dispose le Maroc pour asseoir son influence en Afrique subsaharienne. Preuve en est de cette stratégie, le royaume devrait livrer du matériel militaire, des armes notamment, au Niger pour faire face aux attaques meurtrières de la secte islamiste Boko Haram qui sévit à partir du Nigeria.  

 

« Le roi Mohamed VI a autorisé, par solidarité avec le Niger, la fourniture d’équipements militaires, à l’exception des munitions létales, pour aider son allié traditionnel dans le Lac Tchad à faire face aux incursions répétées de Boko Haram à partir du Nigeria voisin », rapporte le Monde, qui cite une source gouvernementale de Rabat.

 

« Des discussions sont en cours pour arrêter la nature exacte du matériel militaire et les modalités de sa livraison aux autorités », ajoute-t-elle, soulignant que « c’est la toute première fois que le Maroc fournit directement du matériel militaire à un pays d’Afrique subsaharienne engagé dans la lutte contre le terrorisme ». Le royaume avait déjà participé en 2014 à la formation de 200 militaires de l’armée malienne aux techniques de combat contre les groupes terroristes.

 

Jouer sur le même terrain que l’Algérie


Le Niger sera-t-il le prochain théâtre de l’éternelle confrontation maroco-algérienne ? Tout porte à croire que les deux voisins comptent bien se livrer une concurrence à couteaux tirés. Deux jours avant l’annonce de la livraison d’armes à l’armée nigérienne, le ministre des Affaires étrangères du Niger, Ibrahim Yacoubou, s’était rendu à Alger dans le cadre d’une visite officielle. Mais l’Algérie aura du mal à rivaliser avec l’offre marocaine. Sa constitution l’empêche en effet d’envoyer ses soldats ou ses instructeurs militaires en dehors de son territoire. Ce qui n’est pas le cas du royaume.

 

A ce handicap d’ordre constitutionnel se greffe l’échec de l’Algérie à faire face à l’expansion des groupes terroristes au Sahel. Sa fameuse coordination de Tamanrasset, lancée en septembre 2009, avait fait naufrage.

 

La majorité de ses anciens membres (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger, Tchad) se sont en effet rebellés contre la tutelle algérienne et ont quitté le navire pour former, en décembre 2014 avec la bénédiction française, un nouveau groupement militaire, le G5 Sahel. Mais à l’exception du Tchad, dont l’armée jouit d’une certaine expérience, les autres composantes sont loin d’avoir démontré leur capacité à répondre à la menace terroriste. Le Maroc pourrait donc avoir un rôle important à jouer.

 

Pour rappel, le Niger n’a pas signé la motion des 28 chefs d’Etats réclamant la suspension de la « RASD » de l’Union africaine. L’aide marocaine fera-t-elle changer d'avis les autorités nigériennes ? 

A lire aussi ...
MaKulture.com n'est pas responsable de contenu des commentaires publiés par les utilisateurs
Soyez le premier à donner votre avis
Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez vous authentifier:
Commentaires depuis facebook
Clavier
Clavier en Arabe
D S s' s z r d' d H' j t' t b a
- y w h n m l k q f g' g Z T
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9      
Clavier en Amazigh (Tifinagh)
a b g d e f k h ε kh q i j l m
                       

n u r gh s č t w y z  w
                       

Autres lettres

Complément Touareg